Dans la tradition des lustriers, dès la  fin du XVIIe siècle, la couture de perles est l’un des arguments préférés de l’art de l’éclairage luxueux.

On sait comment l’histoire des arts décoratifs a nourri cet art pour broder avec ses reflets la lumière des chandelles puis celles du gaz et surtout de l’électricité. Nous restons fidèles à cette merveilleuse technique qui relève carrément de la haute couture et la maintenons coûte que coûte à l’heure des plus innovantes évolutions des sources lumineuses actuelles. Tradition oblige…

Niagara

Les grandes chutes entre le Canada et les USA, célèbres merveilles de la nature, ont inspiré ce rideau de perles comme une pluie régulière et magique. Avec Niagara, les techniques traditionnelles de la lustrerie ne s’en laissent pas conter par les évolutions formelles des nouveaux éclairages. Ici, la couture de perles de cristal inspire encore le créateur, qui sait la simplifier pour dessiner un objet poétique efficace. Il reprend un thème récurrent dans l’éclairage classique : les jeux d’eau et les fontaines qui ont tant inspiré les arts décoratifs, particulièrement dans les années 1920. La simplicité des chutes de perles en cristal actualise le thème et habille la lumière du tube  fluorescent tout en la diffusant.

Sans  fioritures, comme un geste de designer, ces lustres ont la modernité pour atout, tout en restant des objets de tradition.

Coutures de perles

Quand dans les années 90, le lustre en cristal taillé connaît un renouveau au point de devenir incontournable en décoration et même en architecture, les ateliers Mathieu Lustrerie sont déjà les artisans d’un regard nouveau sur ces éclairages d’un autre temps, qui ne demandait qu’à donner à notre époque une mémoire joliment historique et un peu nostalgique. Conscient que ce regard sur le passé, même revisité, avait ses limites, l’atelier s’engage dans une voie nouvelle en habillant de cette haute couture en perles de cristal des formes contemporaines simples mais chargées d’un poésie évidente : boule, croissant de lune et cloche déclinés en cristal ne peuvent se retenir d’un gigantisme qui leur donne une force visuelle qui sera désormais souvent la marque de fabrique des Ateliers Mathieu. Une démarche qui fait écho à un des principes prôné par son créateur : ce qui est dejà inventé appartient au passé, seules les innovations sont dignes d’intérêt.