Quels points communs y-a-t-il entre un lustre en cristal de roche du XVIIIe siècle et une automobile de collection ?

 « Ce sont des objets de plaisir, qui ont été créés pour affirmer sa richesse et sa position sociale explique Régis Mathieu. Mais ce sont surtout des objets d’une beauté rare qui allient une grande technicité à un sens exceptionnel du design. »

Féru de voitures anciennes depuis l’enfance, celui qui avoue « avoir besoin de beauté pour vivre » a fait l’acquisition de sa première coccinelle à l’âge de dix-sept ans. Depuis, il n’a reculé devant aucun sacrifice pour réunir une des plus belles collections de Porsche anciennes de France. Cette deuxième passion, qui exige d’affiner son regard, enrichit constamment son expertise en lustrerie.

Chaque année, voitures et luminaires se réunissent dans les salles en terre d’ocre du Mathieu Museum à Gargas pour une exposition magique où les carrosseries des bolides scintillent sous les lustres rares…